Bois Sacré E-F

Le projet s’insère dans un environnement arboré et faiblement urbanisé de la commune de La Seyne sur Mer, corniche du Bois Sacré. Il s’inscrit dans un ensemble immobilier de 25 000 m² répartis en plusieurs bâtiments et villas. Cette opération a pour objectif la mise en valeur du patrimoine paysager architectural et urbain, la requalification de friches industrielles, le développement urbain, ainsi que la mixité sociale. Le projet est orienté selon les directions structurantes données par le tracé de la parcelle.

Le projet est constitué d’un socle sur lequel vient se poser deux bâtiments, l’un de 3 étages et l’autre de deux étages. Le dernier étage de chaque bâtiment qui représente l'attique, regroupe des appartements avec des surfaces généreuses. Les balcons superposés possèdent leurs ondulations propres. Ils se tendent ou se distendent devant les séjours et les chambres des habitations, de manière à offrir des espaces diversement appropriables et se greffent sur le corps du bâtiment. Les séjours sont placés dans les angles, offrant une double orientation et une meilleure vue.

Chaque terrasse dispose d’un espace de rangement extérieur. Deux simplex, inscrits dans le socle au rez-de-chaussée, font face au bâtiment et sont séparés visuellement par un jardin paysager planté. Ils disposent chacun d’une loggia et d’un patio qui leurs confèrent une réelle intimité.

The project is set in a wooded and slightly urbanized environment of the municipality of La Seyne-sur-Mer, corniche du Bois Sacré. It is part of a 25,000 m² property complex divided into several buildings and villas. The aim of this operation is to enhance the architectural and urban landscape heritage, the requalification of industrial wastelands, urban development and social mixing. The project is oriented according to the structuring directions given by the layout of the plot.

The project consists of a base on which two buildings, one of three floors and the other of two floors, are placed. The top floor of each building, which represents the attic, groups together apartments with generous surfaces. The superimposed balconies have their own undulations. They stretch or stretch out in front of the living rooms and bedrooms of the dwellings, so as to offer spaces that can be appropriated in different ways and are grafted onto the body of the building. The living rooms are placed in the corners, offering a double orientation and a better view.

Each terrace has an outside storage space. Two simplexes, inscribed in the base on the ground floor, face the building and are visually separated by a planted landscaped garden. They each have a loggia and a patio that provide real privacy.