La Crique

La proximité du parc national des Calanques et notamment de la montagne de l'aigle en font un site privilégié. La végétation existante présente sur le site est relativement dense.

Les deux volumes de cinq niveaux qui constituent l’ensemble, s’insèrent dans le terrain de manière douce, en respectant au maximum les altimétries existantes. Le premier volume à l’Est est légèrement en contrebas, ce qui permet de minimiser son impact visuel et d’épouser au mieux le terrain naturel. Leurs volumétries découpées serpentent sur le site et s’imbriquent de manière à créer un cœur végétal au centre de la parcelle.

En pignon, les décrochements des terrasses viennent créer des gradins qui rappellent la topographie montagneuse avoisinante. Au Nord de la parcelle le long du chemin du roi d’Espagne la discontinuité du bâti vient créer une faille à l’image des calanques et laisse entrevoir un jardin paysager de garrigue méditerranéenne. Les accès aux halls des deux bâtiments sont aménagés au centre de la parcelle, légèrement en contrebas du chemin privée ce qui permet aux habitants de jouir de la végétation au quotidien.

Toujours dans le prolongement des collines, les terrasses intègrent des jardinières plantées d’arbres, de manière graduelle en partant du sol vers la toiture. Ainsi, le projet reprend les caractéristiques fondamentales du site dans lequel il s’inscrit.

The proximity of the Calanques National Park and in particular the Eagle Mountain make this a privileged site. The existing vegetation is relatively dense.

The two volumes of five levels that make up the whole fit into the terrain in a gentle manner, respecting the existing altimetries as much as possible. The first volume to the east is slightly lower, which minimises its visual impact and fits in with the natural terrain as closely as possible. Their cut volumes meander over the site and interlock to create a plant core in the centre of the plot.

In the gable, the terraces' setbacks create terraces that recall the surrounding mountainous topography. To the north of the plot, along Chemin du roi d’Espagne, the discontinuity of the buildings creates a fault in the image of the calanques (creeks) and gives a glimpse of a landscaped garden of Mediterranean scrubland. The accesses to the halls of the two buildings are laid out in the centre of the plot, slightly below the private road, allowing the inhabitants to enjoy the vegetation on a daily basis.

The terraces, still in the extension of the hills, integrate planters planted with trees, gradually from the ground to the roof. In this way, the project takes up the fundamental characteristics of the site in which it is located.